Blake et Mortimer, la Vallée des Immortels, tome 1 Au port de Nankin, des hommes chargent à la hâte des caisses sur des cargos prêts à prendre le large. Nous sommes en pleine guerre civile chinoise et le directeur du musée du palais impérial est soucieux d’évacuer des trésors anciens, témoins du riche patrimoine de la Chine impériale vers Taiwan, dans le but de les sauvegarder des destructions causées par les Communistes de Mao Tse Toung… Dans ces caisses, le Général Xi-Lin découvre un document qui pourrait prouver qu’il est l’héritier d’un ancien empereur… Et ainsi convaincre le peuple de Chine de s’unir à lui pour lui permettre de prendre le contrôle du pays… Mais il y a un hic : il manque un autre texte, qui se trouvait à bord d’un des cargos qui a disparu pendant la traversée… Il recrute alors Olrik pour retrouver le texte manquant… Dans ce 25em album des aventures de Blake et Mortimer, Yves Sente, qui en est à son 7em scénario avec le célèbre duo d’aventuriers créés par Edgar P. Jacobs, nous propose une aventure qui se place directement à la suite des 3 tomes du « Secret de l’Espadon ».

La Vallée des Immortels se déroulera sur 2 albums, et ce premier tome sert avant tout à mettre en place l’intrigue, dont le dénouement nous sera dévoilé l’année prochaine. L’histoire et complexe, placée dans un cadre historique tout aussi riche et intense. On y retrouve nos célèbres héros, ainsi que leur meilleur ennemi, Olrik, toujours aussi retors et manipulateur, avec une palette de personnages secondaires passionnants, le tout plongé dans cette exotique ambiance Asiatique des années 50. Sont également présents tous les ingrédients qui en font un excellent album des aventures de Blake et Mortimer, à savoir complots, mystères, archéologie, le tout saupoudré d’une petite touche SF avec les engins inventés par le professeur Mortimer, notamment le « Skylantern », que l’on ne voit qu’une fois mais qui aura son importance, on s’en doute, dans l’album suivant. Le seul bémol est que l’histoire prend un certain temps à démarrer et que l’album nécessite une deuxième lecture, tant il est complexe.
Les dessinateurs Teun Berserik et Peter Van Dongen sont les 5em à reprendre Blake et Mortimer depuis Edgar P. Jacobs. Ils nous proposent un trait et des couleurs parfaitement fidèles à l’univers original.
source internet